Politique commune

Les outils numériques recommandés ne doivent pas être une finalité en soi, mais plutôt des applications sur lesquelles nous devons nous reposer pour mettre en place un système performant de gestion de l'information et d'apprentissage d'expertises métiers ciblées par nos parcours diplômants.

Principes fondamentaux

  1. L'utilisation d'outils de travail modernes multiplates-formes.
  2. La maîtrise des coûts d'achats de licences et le respect de la propriété intellectuelle.
  3. La promotion des logiciels libres à grande communauté d'utilisateurs.
  4. La standardisation des logiciels utilisés.
  5. L'utilisation de formats de données ouverts archivant sur plus de 30 ans.
  6. La promotion de matériels à basse consommation d'énergie.
  7. L'approche méthodologique est orientée processus-services et est contrôlée suivant le modèle RUP (Rational Unified Process) :

Avantages

  • Les cas d’utilisation servent de fil rouge au développement.
  • Le processus est centré sur l’architecture du système.
  • Le processus est itératif (une phase est répétée jusqu’à satisfaction).
  • Le processus est incrémental (chaque itération fournit un résultat plus complet).
  • La gestion des risques est une préoccupation constante (une liste des risques est maintenue à jour).

Dans nos unités d'enseignements

  • Moodle pour la gestion pédagogique d'activités d'apprentissage socio-constructivistes ou behavioristes.
  • PMB/Maarch pour la gestion électronique de médiathèques ou d'archives.
  • OJS/OMP pour l'édition de périodiques/revues/journaux alimentés par nos productions scientifiques.
  • Odoo (OpenEduCat) pour la gestion de l'information d'entreprises.
  • Scenari (Basar, Opale, OptimPlus, Quetzal, Topaze, Process, WebMedia, Dokiel) et LaTeX, comme chaînes éditoriales libres.
  • H5P pour les activités d'affichage interactif.

Méthodologie de développement des éléments de connaissances

  1. La rédaction du scénario pédagogique du cours avec Scenari-BASAR.
  2. La mise en forme des sections et des temps structurant le dispositif déployé sur Moodle.
  3. L'ajout des activités et ressources d'apprentissage aux emplacements adéquats du scénario pédagogique, prévus par l'enseignant éditeur du cours. Les conditions de disponibilité et d'achèvement sont ensuite automatisées pour définir la progression conseillée dans l'unité d'enseignement. Un accent particulier est apporté à l'anticipation des activités de remédiation des échecs généralement vécus en classe présentielle, pour dématérialiser les progressions personnalisées connues par l'expérience des encadreurs.
  4. La médiatisation de chaque aire d'apprentissage au niveau "grains pédagogiques", soit directement dans Moodle, soit avec un export SCORM, SCORM Lite, ou HTML5 de l'activité réalisée avec une chaîne éditoriale libre (Scenari, LaTeX, H5P, etc.). Chaque grain pédagogique de leçon est structuré en "apprentissage" et "contrôle" des capacités à acquérir.
  5. La médiation tutorée, par l'équipe d'encadrement de l'unité d'enseignement, des situations-problèmes identifiées en amont dans l'analyse de conception.

Nos évaluations et sondages

Nos évaluations sont construites autour du modèle de Kirkpatrick avec ses quatre (04) niveaux (mesures des réactions, apprentissages, comportements/transfert, résultats), auquel s'ajoute le 5e niveau de Philips (mesure du retour sur investissement). La note définitive obtenue (sur 20) dans chaque élément de connaissances (EC) s'obtient par la formule de calcul : 60 % de l'examen final + 40 % de la moyenne des évaluations sommatives du cours.

Modifié le: vendredi 6 novembre 2020, 13:16